Thomas Bart – Consultant en stratégie digitale
décembre 2017
L M M J V S D
« Mar    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories


Pourquoi votre site web ne doit pas comporter de section eCommerce ?

Découvrez les raisons pour lesquels votre site internet ne doit pas avoir de section eCommerce. En effet, si vendre en ligne est une bonne idée, vouloir le faire à tout prix sur son site web l'est moins.

Thomas BartThomas Bart

Dans le design et dans la conception de site web, il existe de nombreuses règles qui font office de loi. Elles sont devenues des règles par habitude. A la fois pour les agences de création de site web mais aussi pour les clients. Nous sommes habitués à les voir partout. Personne ne sait vraiment pourquoi on les applique mais on le fait. Donc lors du démarrage d’un projet de site web, il est normal de les appliquer.

Quand on en fait l’analyse, elles s’avèrent parfois contre productives aux intentions du client. C’est d’ailleurs selon moi le principal devoir d’une agence web. De conseiller le client malgré lui-même. De lui donner les clés de compréhension de la réussite d’un site web. Avec les plateformes de création de sites web gratuits, le plus d’une agence web repose sur ce conseil. En effet, pourquoi payer pour un design de site internet puisqu’il y en a des milliers de disponible.

Il n’est pas toujours évident de lutter contre ces règles établies dans la conception de site web. Aujourd’hui, j’ai décidé de m’attaquer à l’une d’entre elle. La section eCommerce ou boutique d’un site. Beaucoup de sites de marques ont un onglet commerce ou vente. De base, l’idée est bonne. Avoir la possibilité de faire du commerce avec son site web. C’est très bien. Cela permet de donner de la valeur à un site internet. Sauf que voilà, parfois, cela ne se passe pas comme prévu.

De nombreux clients viennent me voir pour différentes raisons. Le trafic ne décolle pas. Le SEO ne fonctionne pas. Les ventes restent sporadiques. Le client qui espérait augmenter ses revenus avec son site web se retrouve avec de la déception. Mais le vrai problème de fond, c’est que l’aspect vente ou eCommerce n’a pas été pris en compte dès le départ.

Ce n’est pas une section qu’il faut consacrer à la vente en ligne. C’est la fonction vente en ligne qu’il faut intégrer au site web. Cela ne doit pas être une partie du site web. Cela doit être une fonctionnalité au sein de votre site web. Si vous souhaitez en savoir plus, retrouvez mes conseils pour réussir votre site eCommerce.

Le meilleur exemple repose sur apple.com. A la fin de l’année 2015, le site web a subi une refonte. En effet, la partie shopping a disparu (précédemment shop.apple.com). Elle a été intégrée au sein du site apple.com. Quelle différence cela fait ? Elles sont nombreuses justement. Découvrez pourquoi faut-il intégrer l’eCommerce à votre site et quelques conseils pour réussir.

Pourquoi la fonction doit être intégrée au sein de votre site web (et non comme une section) ?

Parce que c’est une habitude du commerce

Lorsque vous vous rendez à la Fnac ou dans un magasin, il n’y a pas deux espaces. D’un côté, un endroit où vous pouvez regarder les objets. (la fonction showroom). Et de l’autre, un endroit où vous pouvez emporter les objets pour les passer en caisse (la fonction vente). (Ikea est une exception. Sauf que cette exception ne s’applique sur leur site web. Allez voir, les pages de leur catalogue sont aussi des pages de vente). La fonction vente et la fonction show room sont fondues dans le magasin physique. Il est donc normal que ces fonctions soient ensemble sur votre site web. Si un internaute est intéressé par vos produits, il doit pouvoir les ajouter à son panier. A la Fnac, lorsque vous êtes intéressé par un produit, vous pouvez soit le prendre. Ou bien faire appel à un vendeur afin de l’acheter. Pas besoin de se déplacer dans un autre endroit.

Parce que vous diminuez le taux de conversion

C’est une règle qui est très connue. Et qui est valable pour tous les sujets. Plus le chemin est long, plus le taux d’abandon est fort. Ne donnez pas l’opportunité aux internautes de quitter votre site sans rien acheter. Plus l’internaute devra faire des clics, plus il aura tendance à quitter votre site web. C’est un principe très simple de l’entonnoir de conversion. En fusionnant la page catalogue et la page eCommerce, vous enlevez déjà un maillon. Pour étayer mon propos, c’est la raison pour laquelle Amazon pousse son produit 1-click. De permettre l’achat de tout produit en un click.

Parce que vous devrez écrire plusieurs fois le même contenu

Quelle est la différence entre une page du catalogue et la page de la section eCommerce ? Réponse : Rien. Soit vous devrez être en mesure de produire le même contenu sur plusieurs pages. Soit vous vous retrouverez avec du contenu dupliqué. Bref, dans un cas, c’est une surcharge de travail pas nécessaire et dans l’autre, c’est un frein au SEO. Donc rendez-vous service. Fusionnez les deux.

Parce que vous aurez plusieurs landing page à travailler

Avec plusieurs pages, c’est autant de design et d’optimisation que vous devrez tester. Là encore, un travail supplémentaire. En cas d’investissement pub, vous devrez choisir entre ces deux pages. Quelle page met-on en avant ? Celle du catalogue ou celle de l’eCommerce ? Là encore, beaucoup de maux de tête pour pas grand chose. Par contre, il est évident qu’il faut bien réfléchir au message de votre site web. Est-ce que votre priorité est de vendre ? Ou bien de communiquer sur vos produits ? Comparez un instant une page produit d’un site web comme Ikea.com et Apple.com. Il y a une différence. C’est normal, leur objectif n’est pas le même.

Parce que cela fait plus de travail de référencement naturel

Il est difficile d’avoir plusieurs pages sur un même résultat de recherche sur Google. Avoir plusieurs pages vous obligent à diluer votre travail d’optimisation SEO. Et forcément, ce n’est pas une bonne nouvelle. Donc, n’oubliez pas mon adage. Small is beautiful. Préférez faire moins mais mieux que beaucoup et mal.

Quelques conseils pour réussir votre page produit

Mettez des belles photos

Une image est plus parlante que mille mots. Si cette adage est bien connu pour la presse, il l’est encore plus pour votre site. Et surtout une belle image vaut mieux que dix mille mots. Ne mettez pas des photos de mauvaise qualité. Elles doivent être de bonne qualité mais pas trop lourdes (en terme de poids). C’est un juste milieu à trouver pour qu’elles soient rapides à télécharger. La vitesse de chargement d’un site est indispensable pour transformer vos visiteurs en clients.

Regardez de nouveau les pages des produits pour Ikea & Apple. Certes, la qualité est différente. Mais dans les deux cas, les photos sont réussies et de qualité.

Encouragez la confiance

Ce point est malheureusement trop souvent oublié. Est-ce que la mention « Super produit pas cher » est un argument suffisant pour acheter ?

La réponse est : bien évidemment que non ! Abordez des gens dans la rue en vous présentant de la sorte. Vous serez éconduit de la même manière systématiquement. Vous devez donner des gages de votre professionnalisme, de votre sérieux. Vous devez démontrer que le produit est de qualité.

Vous devez mettre en avant des certifications. Obtenez des avis de vos clients. De nombreux avis clients positifs, c’est un très bon moyen d’obtenir de la confiance.

Less is more ! La clarté et la simplicité sont les amis de votre site Internet ! Une page = une activité ou un produit

Un des moyens les plus simples pour arriver à vos fins est de ne mettre qu’une activité ou un produit par page. Présentez plusieurs produits sur une même page et vous verrez les résultats. Ne mettez pas trop d’information sur un seul et même écran. Ne mettez pas trop de texte. On pense bien faire en chargeant la page avec beaucoup de contenu mais on se trompe. Laissez de l’espace à votre information. Laissez du vide. N’oubliez pas que les internautes sont très zappeurs. Le meilleur moyen de les perdre est de trop en dire. Regardez encore les sites de Ikea et Apple. Chacun à leur manière se concentre sur leur message.

Un site web, ce n’est pas un sapin de noël. Il ne faut pas que cela clignote dans tous les sens. N’ayez pas peur de laissez de l’espace vide. Ce qui peut embrouiller le visiteur, c’est l’absence d’un message et d’un objectif clair. Et comme vu précédemment, ne cherchez pas à multiplier les objectifs au sein d’une même page.

Pas d’appel spécifique à l’action ! Pas de call to action

Votre page a un objectif. Cela peut être d’informer, de vendre, … De nombreuses choses. Cet objectif doit clairement être identifié par les internautes. Ils doivent être encouragés à l’accomplir. Si, c’est une vente, cela doit se traduire par un bouton achat ou une offre promotionnelle. Si vous souhaitez lui donner de l’information, elle doit être mise en avant.

Faites vite car l’internaute est déjà parti ! Le temps de chargement d’une page est primordial.

Ce point est souvent oublié alors que c’est essentiel. Le temps de chargement est un des premiers critères d’abandon d’un achat. Les géants du web se battent pour réduire toujours et encore leur temps de chargement. Sachez qu’il est estimé qu’Amazon perd du chiffre d’affaires à chaque seconde de téléchargement. Alors si cela est vrai pour les champions du Net, cela l’est encore plus pour vous.

Un site web ne commence que le jour de sa mise en ligne

Les aspects commerce et vente sont des objectifs qu’il faut considérer pour un site web. Une fois de plus, j’en reviens sur mon crédo. Quel est l’objectif de votre site internet ? C’est primordial de prendre ce point en compte. Un site internet, il faut le faire vivre. Je dis toujours votre site ne commence que le jour de sa mise en ligne.

Crédit photo